Une 20e édition des Parcours du goût sous le signe de l’insertion

Classés dans :

La 20e édition des Parcours du goût avait lieu cette année à Cagnes-sur-mer. Madeleine Mathieu, directrice de la PJJ,  Michel Escoffier président du jury et de la Fondation Escoffier et Jacques Chibois, chef étoilé et parrain de la manifestation, étaient présents pour remettre les prix aux jeunes gagnants de cette édition placée sous le signe de l’insertion des jeunes.

Les 13 et 14 avril 2019, plus de mille visiteurs ont déambulé entre les stands du salon gastronomique de la PJJ installé à l’hippodrome de Cagnes-sur-mer. Ils ont pu déguster les délicieuses spécialités préparées par les jeunes pris en charge dans les services de la PJJ.

Révéler des talents et des compétences

Parallèlement au salon, 150 jeunes encadrés par leurs éducateurs et répartis en 27 équipes, ont concouru pour le prix de la meilleure recette devant un jury de professionnels de la cuisine. « Participer aux Parcours du goût, rencontrer plein de gens et leur faire plaisir, ça me donne du courage pour travailler » a expliqué Théo, pris en charge dans un foyer de la PJJ en Ariège. Cette manifestation est l’occasion de valoriser les compétences et la motivation des jeunes. C’est aussi leur apprendre à faire équipe, à développer leur goût de l’effort et peut-être de susciter des vocations. « Je salue le dynamisme et l’engagement des jeunes. Je suis touchée par leur enthousiasme », a déclaré Madeleine Mathieu, directrice de la PJJ, au moment de la remise des prix en fin de journée dimanche. « J’ai vu des plats de grande qualité et certains jeunes avaient déjà une technique » a constaté Michel Escoffier, président du jury et de la Fondation Escoffier qui s’implique dans la formation professionnelle des jeunes en difficulté.

Donner de belles perspectives d’avenir

David Caillaud, restaurateur depuis 7 ans à Cagnes-sur-mer, et autrefois pris en charge par les services de la PJJ, a tenu à faire partie des membres du jury. « Je suis là parce que je suis reconnaissant vis-à-vis des éducateurs qui m’ont accompagné et m’ont aidé à m’émanciper pour faire ce que je voulais faire : la cuisine. Ils m’ont donné un cadre. Cette manifestation donne une chance à tous ces jeunes de s’orienter vers les métiers de bouche ». Ces deux jours de compétition intensive se sont achevés par la remise des prix aux neuf équipes lauréates et par l’attribution d’un prix spécial du jury à l’équipe Nougateam. Cette dernière a gagné un stage professionnel chez Christian Camprini, maître chocolatier à Antibes. Deux autres jeunes, se sont particulièrement démarqués. Sébastien a remporté le prix du parrain, Jacques Chibois, chef étoilé. « On va tout faire avec la fondation Escoffier pour qu’il trouve une école », a-t-il affirmé. Nicolas a quant à lui remporté le prix du président Michel Escoffier. Il aura lui aussi l’opportunité de réaliser un stage dans un restaurant étoilé. La cuisine offre de « vraies réussites professionnelles et de belles perspectives d’avenir » a résumé Madeleine Mathieu en s’adressant aux jeunes. « Ça peut arriver à tout le monde de rencontrer des difficultés, mais on peut réussir avec des valeurs, de la motivation, de l’envie et de la passion » a conclu Louis Nègre, maire de Cagnes-sur-mer, heureux d’avoir accueilli cette 20e édition des Parcours du goût.